top of page

Actes usuels / actes non usuels - partie 2




Angélique se balandait sur le front de mer quand elle tomba nez-à-nez avec son amie Marie.


"Salut Marie ! Comment vont les préparatifs du baptême de ton enfant ?" demanda-t-elle avec enthousiasme. ☀️


Marie, souriante mais préoccupée, répondit : "Oh, salut ! Les préparatifs avancent bien, merci. Nous avons réservé l'église et la salle pour la réception." 😊🎉 #Baptême #FêteEnVue


Angélique, percevant une nuance d'inquiétude dans la voix de Marie, demanda doucement : "Tu as informé son père ?" 🤔 #DécisionDifficile


Marie baissa les yeux, visiblement troublée. "Tu sais qu'il n'est pas très impliqué dans la vie de notre enfant. Je ne sais pas trop quoi faire." 😔 #Coparentalité


Un silence pesant plana sur elles.


Angélique brisa enfin le silence : "C'est une décision délicate en effet. D'un côté, c'est son père, et il a le droit de savoir ce qui se passe. Mais d'un autre côté, s'il n'a jamais été vraiment présent, est-ce que cela va vraiment changer quelque chose ?" 🤷‍♀️ #DroitDesParents


Marie hocha la tête avec un soupir : "C'est exactement ce que je me demande. Je veux que ce jour soit spécial pour notre enfant et qu'il se sente entouré de personnes qui l'aiment vraiment." ❤️👶 #AmourMaternel


(*cette histoire peut aussi se décliner au masculin, évidemment il y a aussi des pères qui sont dans ce cas).


Que conseiller dans une telle situation ?


Il est important de savoir que les choix religieux sont considérés comme des actes non usuels de l’autorité parentale. Cela signifie qu’un parent ne peut pas prendre la décision du choix de la religion seul si l’autre parent est aussi titulaire de l’autorité parentale.


Il faudra se mettre d’accord sur le choix de la religion. 💭💕👶 #DilemmeParental



À défaut, le Juge tranchera non pas en prenant en compte les convictions religieuses des parents, mais l’intérêt de l’enfant. 📜👨‍⚖️ #DroitDeLaFamille


1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page